Original Trench, Manteau, Chemise, Echarpe à Prix Réduit | Burberry Rabais Boutique Paris

Pour célébrer son 160ème anniversaire, Burberry a souhaité rendre hommage à son fondateur. À travers un court-métrage de près de 4 minutes, la marque retrace l’histoire de Thomas Burberry, l’homme à l’origine du trench-coat.

En 1856, Thomas Burberry inaugure sa première boutique sur Winchester Street à Basingstoke, en Angleterre: c’est ainsi que née une tradition vive depuis plus de 150 ans. L’inventeur de la gabardine - une étoffe protégeant du froid, rendue imperméable avant son tissage – marie la solidité des tissus techniques et confortables des vêtements de travail à l’élégance typique de son pays, le style " british ". Lors de la Grande Guerre, la maison Burberry devient le fournisseur de l’armée britannique, c’est ainsi que prend forme son emblématique " trench-coat ", un manteau multifonctionnel et résistant à la pluie, dessiné pour les combattants des tranchées (d’où le nom, littéralement : " manteau des tranchées "). Ce même manteau devient icone de style pendant les années 50 du XXème siècle, quand de nombreuses stars arborent les créations Burberry dans des films cultes tels que Humphrey Bogart dans Casablanca, Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany's ou encore Gary Cooper et Marlène Dietrich dans Cœurs brûlés. Sans oublier le mythique lieutenant Columbo interprété par Peter Falk. C’est en 1924 que la maison de couture fait de son tartan écossais blanc, noir et chameau, le " Nova Check ", le leitmotiv de ses collections, qui accompagnera, jusqu’à nos jours, son logo " Equestrian Knight " déposé 20 ans plus tôt. Un logo lié à l’adverbe " Prorsum ", "en avant", et qui représente, hier comme aujourd’hui, les valeurs de la maison Burberry : l'armure symbolise la protection, la sûreté des habits, le cavalier reflète les standards d'intégrité de la marque, et enfin la devise latine représente le désir d'innovation de Burberry.

Le terme même de trench coat est très parlant : il signifie littéralement « manteau de tranchée ». Son inventeur fut Thomas Burberry, un Britannique qui travaillait initialement comme drapier. Désireux de fonder sa maison, il n’eu pas la patience d’attendre très longtemps pour le faire puisqu’il la créa en 1856 à seulement 21 ans. L’inventeur du trench a ainsi ouvert sa première boutique dans le New Hampshire (à Basingstoke).

Le principal problème anglais réside dans la météo : en grossissant le trait, soit le temps est brumeux, soit il est pluvieux. Or Thomas Burberry souffrait de rhumatisme, malade qui fait particulièrement souffrir dans un climat humide. On imagine donc facilement son calvaire et l’envie de l’atténuer. Il s’est donc mis en tête de créer un vêtement capable de résister à la perfide humidité qui s’infiltrait littéralement partout. Car à l’époque, aucun textile n’était performant en la matière.

Son but donc était de créer une matière protégeant contre l’eau et le froid, qui resterait pour autant légère et agréable à porter. Et à force d’essais et de recherches, il parvint à créer des manteaux relativement efficaces qui connurent immédiatement un grand succès auprès des chasseurs et sportifs alentours.

Toutefois, notre homme étant un perfectionniste, il s’évertua a concevoir un tissu parfaitement imperméable. Et c’est ce qui fut fait en 1880 avec un matériau révolutionnaire pour l’époque : la gabardine. Le processus d’imperméabilisation était alors l’objet de nombreuses recherches, toutefois les tissus inventés étaient jusqu’alors lourds et non respirant. Avec sa gabardine, Thomas Burberry réussit le tour de force d’en créer un léger et respirant, qui protège bien du crachin anglais et qui n’avait pas la désagréable odeur de caoutchouc des tissus jusqu’à alors créés.

Son secret de fabrication est le suivant : le tissu est imperméabilisé avant le tissage, ce dernier consistant en une trame et une chaine constituant des côtés obliques : résultat, les gouttes glissent dessus et ne peuvent s’y infiltrer.